Allah m’a guidée

Issue d’une famille non-musulmane, j’ai toujours vu mon père fumer à la maison. Depuis toute jeune, je le voyais consommer un paquet de cigarettes par jour, voir deux.

A l’âge de 13 ans, j’ai moi-même commencé à fumer à raison d’un demi-paquet de cigarettes sur la journée. Pas bien!

On va dire que je ne savais pas réellement ce que je faisais, comme la plupart de mes amies, je fumais en cachette de mes parents. J’ai eu une adolescence difficile, il m’arrivait de consommer du cannabis pour oublier les problèmes.

A l’âge de 18 ans, suite à un accident de voiture, je me suis mise à me poser des questions sur la mort et doucement, à m’intéresser à la spiritualité.

Grâce à ma reconversion à l’islam, j’ai commencé à prendre conscience que le tabac est un poison qui tue à petit feu. Il me parraissait logique d’arrêter de fumer du fait que j’ai commencé à faire la prière, je ne me voyais pas me présenter devant mon Seigneur avec une odeur de cigarette.

De plus, j’ai très vite pris conscience que fumer est très nocif pour la santé: mon papa est tombé malade, d’un cancer du poumon! Il a arrêté de fumer, mais trop tard.. il est décédé de cette dur maladie et c’est la raison pour laquelle je vous partage ce récit.

N’attendez pas que la vie vous force à arrêter de fumer pour cause de maladie ou suite à un accident, prenez conscience dès aujourd’hui que Dieu veut votre bien et vous avertit du poison qu’est la cigarette.